Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Venez assister aux réunions échanges et délibérations de la 7ème commission
du Conseil de Quartier Pernety.


Commission Vivre Ensemble/Paix Sociale/Sécurité
Jeudi 17 mars 2016 20 heures
Château Ouvrier Place Marcel Paul

Ordre du Jour
Bilan de la commission après 6mois d’existence :
intervention de Nadine Ansroul
(rèfèrente) Conseil d'Arrondissement
(nombreuses) Actions, études et interventions en cours
Budget Participatif  (et La Maison Grecque)

 

Compte-Rendu

 

1 – Bilan et perspectives

Nadine Ansroul fait avec Daniel Truong un bilan des travaux de la commission sur les quatre derniers mois. L’état des lieux sur les problèmes de sécurité et les problèmes sociaux dans le quartier a bien avancé avec la rencontre de la commissaire du XIV, l’audition du collectif COQUA et la rencontre avec la responsable du CEPIJE. Mme Ansroul à souhaité prendre du recul et confier le rôle de référent à Dominique Mazuet (qui avait du s'excuser de ne pouvoir être présent à la précédente réunion), à l’issue de la présente réunion. La suite de l’état des lieux devra se poursuivre avec la rencontre des associations d’habitants, notamment à l’ouest du quartier : l’association de l’Amphithéâtre et de la place de Séoul. Par ailleurs, nous poursuivrons la découverte des associations assurant un travail d’insertion des jeunes en difficultés, comme Feu Vert.

Actions : prendre contact avec les deux associations pour prendre rendez-vous. Afficher une carte grand format du quartier qui puisse être consultée en séance.

 

2 – Création d’un office municipal d'arrondissement pour l'aménagement et la réhabilitation sociale et économique

Lors du conseil d’arrondissement du 16 mars 2016, Dominique Mazuet a obtenu le soutien de Pascal Cherki (député de l'arrondissement), Olivia Polski et Cyril Mourin ( adjointe à la mairie de Paris et adjoint à la Mairie du XIVème pour le commerce et l'artisanat) pour la création d’un office municipal pour la réhabilitation sociale du quartier. L’objectif est de rendre aux quartiers affectés par la déréliction sociale et commerciale, et singulièrement (au cœur du secteur Pernety-Ouest) la Rue de l'Ouest, l'activité gratifiante qu’elle a connue par le passé quand elle était aussi vivante que la rue Raymond Losserand aujourd’hui. Pour atteindre cet objectif, toutes les associations, de commerçants, de riverains, les services publics et municipaux, les bailleurs sociaux, les corps intermédiaires, la CCIP et le conseil de quartier seront sollicités. Pratiquement, la première action préparatoire (et d'actualité urgente) dans cette perspective sera l'organisation des modes de délibération locale et démocratique qui impliqueront les habitants et leurs collectifs, associatifs et autres, comme décisionnaires dans le choix des nouvelles activités qui seront installées dans les locaux préemptés par la mairie de Paris, voire en cours d'aménagement ou de réhabilitation, à commencer par le local qui fait le coin des rues Pernety et de L'Ouest face à la Fleuriste.

Action : diffuser le projet d’office à tous les membres de la commission

 

3 – Problèmes de circulation rue Vercingétorix et Alain

Les problèmes sont connus, et ont déjà été présentés devant la commission voirie du conseil de quartier mais restent sans suites. Le reportage de Télé14 sur la rue Vercingétorix semble avoir enfin porté et les services municipaux semblent décidés faire quelque chose pour faire combattre les incivilités exaspérantes, les infractions permanentes et les circulations illicites et dangereuses sur les trottoirs, les voies et les espaces piétons .

Pour la rue Alain, tout reste à faire. Cette rue draine tout le trafic en direction du périphérique qui cherche une alternative à l’avenue du Général Leclerc et à l'axe de l'Avenue du Maine. Elle n’est pas dimensionnée pour ça et les riverains souffrent des nuisances sonores et de la pollution intenses. Ce phénomène devrait s’aggraver dans les mois à venir par les travaux prévus sur l’avenue du Maine.

Actions : Télé14 est sollicitée pour faire un reportage sur le terrain. Demander la diffusion d’un « Best of » des reportages de Télé14 d’une durée de 5’ en ouverture des séances publiques du conseil de quartier.

 

4 – Nuisances nocturnes jardin de la Garenne

La fermeture du jardin la nuit a été demandée par les riverains en janvier 2015. Aucune réponse ne leur a été faite. Le collectif Losserand a donc saisi l’opposition qui a présenté un vœu en ce sens lors du conseil d’arrondissement du 1er février. La majorité municipale a voté contre, sans motif ou argument résultant d'une concertation avec les riverains ou le conseil de quartier. Il s'ensuit que ces travaux ne se feront pas cette année.
Par conséquent, la commission ad hoc du conseil de quartier, saisie par les habitants et riverains, décide de faire présenter à nouveau un vœu, par le conseil de quartier, pour la fermeture nocturne du jardin et/ou sa clôture préservatrice de la tranquillité et de la paix sociale du quartier. En rapport avec ce dernier point mais aussi les problèmes d'insécurité et de troubles nocturnes divers il est évoqué l'opportunité d'exiger des bailleurs sociaux impliqués l'intervention durable du GPIS, là où ce sera jugé nécessaire.

 

5 – Questions diverses

En réponse à une question de Thomas Denfer il est précisé que les questions de voirie ont d'emblée été intégrées au périmètre d'action de la commission, comme indissociables du problème d'ensemble qui a suscité la création de la commission. Il lui a donc été confirmé que c'est bien volontiers que la commission invite M.Perot à venir participer à nos réunions, travaux et actions.

Dominique Mazuet évoque brièvement l'opportunité de faire distinguer par le conseil de quartier Pernety le projet de « maison grecque » imaginé et proposé par une association du quartier (Urbanisme et démocratie) comme projet soutenu par le conseil de quartier dans le cadre des budgets participatifs de 2016, pour sa portée positive en matière sociale et locale, et ses caractéristiques remarquables de réalisation raisonnable, rationnelle, utile et pérenne, gratifiante pour tous. ( voir la présentation du projet sur le site : https://budgetparticipatif.paris.fr/bp/jsp/site/Portal.jsp?page=idee&campagne=C&idee=2325 )

 

La prochaine réunion de la commission aura lieu
le lundi 11 avril 2016 à 20 h
(au château ouvrier, salle 8)

----------

Création d'un office municipal d'arrondissement
pour l'aménagement

et la réhabilitation sociale et économique

 

À l'origine de cette proposition collective, il y a la très ancienne préconisation de l’association des commerçants d'un plan de rénovation concertée de l'activité commerciale et sociale du quartier Pernety-Plaisance , concentrant ses premiers efforts sur le périmètre de la Rue de l'Ouest qui va de la rue du château à la rue de Gergovie.

Cette initiative était déjà inspirée par l'état de désertification sociale et commerciale d'une artère jadis extrêmement animée et vivante où pratiquement toute activité a disparu depuis les « rénovations » giscardo-mitterandiennes des années 70-80 puis la poursuite de la destruction systématique du tissus urbain et de l'habitat sur lesquels reposait la sociologie populaire et industrieuse de ce quartier, par la bureaucratie municipale toutes obédiences politiques confondues.

Les assemblées « consultatives » délibérant, depuis plusieurs années, notamment au titre de l'observatoire du commerce, présentées comme « instances de dialogue et d'échange d'information réciproques entre élus de la majorité comme de l'opposition, et différents acteurs du commerce » sur notre arrondissement, n'ont débouché sur rien de tangible , sinon la mise en lumière de la nécessité de corriger les errements passés de l'administration et des services municipaux et l'incapacité de ses instances consultatives à promouvoir et diligenter les indispensables mesures concrètes requises par ces situations.

Cette situation de déréliction n'a donc fait que s'aggraver, au rythme croissant des difficultés économiques et sociales. L'été 2015, un seuil de gravité a été atteint et dépassé. Face aux désordres, dommages publics et privés et faits concrets de vandalisme, un projet citoyen, issu de la base populaire des habitants affligés, a émergé. Conséquence positive de l'émotion provoquée par les incidents qui ont troublé le quartier et ont alerté ses populations, ses riverains, commerçants et habitants, sur l'urgence de mesures correctives et d'une action publique consistante.

C'est dans ce contexte que nous avons renouvelé nos observations et préconisations aux représentants municipaux du 14ème, en charge du projet de « revitalisation du commerce et de l'artisanat » , consistant à s'appuyer sur de telles structures institutionnelles, bien « intentionnées » mais sans grande efficacité ni adaptation aux réalités et contraintes véritables des commerçants et artisans, pour concevoir un nouveau cadre institutionnel local et municipal, élargi quand à ses objectifs locaux et plus efficace quand à ses résultats concrets. Une infrastructure concrète et fonctionnelle capable de permettre la réalisation des attentes réelles de la société civile, dans l'intérêt général.

À la lumière des échecs répétés et de la faillite des autorités municipales et de leurs dispositifs institués est apparue la nécessité de mettre en œuvre un organisme fédérateur et transversal capable de pallier les carences manifestées par les divers instruments d'intervention déjà disponibles. Ces carences sont en effet principalement sensibles dans les limites contradictoires et finalement rédhibitoires que leurs imposent leurs délégations respectives.

La vocation de cet office sera donc de fédérer et coordonner les actions publiques et privées, associatives, municipales et autres interventions des corps intermédiaires, en vue de restaurer la vie économique et le lien social induit dans les quartiers concernés, par le développement raisonné des activités collectives, associatives et éducatives, en les appuyant sur le financement, la réimplantation, le maintien, la promotion cohérente et concertée des activités sociales utiles de nature culturelle, commerciale et artisanale, à l'initiative et sous le contrôle des citoyens, commerçants, artistes, artisans et riverains, et de leurs corps intermédiaires et organisations diverses.

Cet office sera le médiateur démocratique et le coordonnateur opérationnel qui fait actuellement défaut entre les acteurs de la société civile et les organismes publics, para-publics ou mixtes assurant le financement des actions, les investissements et le cas échéant la maîtrise d'oeuvre des projets. Les principaux organismes visés sont les organes actuels, institutionnels déjà présents dans le secteur de l'économie sociale, tels la municipalité d'arrondissement, l'Hôtel de Ville, les bailleurs publics, la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris, la SEMAEST, la Préfecture de Paris, la Région, etc. Les acteurs locaux sont les associations et collectifs de riverains, de commerçants, d'animation, d'éducation et d'action sociale en général, les artistes et artisans et tous les acteurs publics susceptibles d'intervenir au titre municipal ou régional.

Notre proposition positive d'office municipal d'arrondissement pour l'aménagement et la réhabilitation sociale et économique du quartier Pernety Plaisance a cet objectif.

Seule une telle structure locale et transversale, dotée des délégations nécessaires, pourra permettre de dépasser efficacement les impasses et les carences des dispositifs existants tels celui de revitalisation commerciale et artisanale, de donner une portée réelle et une efficacité aux capacités budgétaires et opérationnelles de la SEMAEST, de les associer aux indispensables services commerciaux de la CCIP, etc. Des carences, des limites et une inadaptation fonctionnelle qui sont clairement apparues à l'occasion de toutes sortes de cas concrets constatés et éprouvés dans le quartier Pernety-Plaisance y compris ces derniers mois, mais aussi bien dans tout le périmètre de l'agglomération parisienne et dans la plupart des corporations relevant du commerce de proximité, de l'artisanat et de l'activité sociale et culturelle.

Nous proposons donc, à titre de « projet pilote », de mettre en place un tel office municipal dans le 14ème arrondissement de Paris, avec pour premier objet précis et concret la conception concertée, raisonnée et démocratique, et la mise en œuvre à l'initiative et sous le contrôle des acteurs locaux et dans un délai fixé et contraignant, d'un plan de rénovation de l'activité commerciale et sociale du quartier Pernety-Plaisance , concentrant ses premiers efforts sur le périmètre de la Rue de l'Ouest qui va de la rue du château à la rue de Gergovie.

 

Les Plaisanciers

Association des commerçants de la Rue Raymond Losserand

(et des rues adjacentes du quartier Pernety-Plaisance)

Pour le bureau de l'association

Dominique Mazuet

 

le 16 mars 2016

 

Participez activement à la vie de quartier